• Nom du lieu : Boca do Inferno
  • Adresse : R. Mayer Garção, 2750-642 Cascais
  • Téléphone : nc
  • PAYS : PORTUGAL

Boca do Inferno est une véritable curiosité située non loin de la ville de Cascais. Cette bouche de l’Enfer attire chaque jour une foule de touristes et de locaux, venus l’observer.

Pour se rendre à Boca do Inferno

Premièrement, sachez que pour aller à Boca do Inferno c’est très simple. Il est possible depuis le centre de Lisbonne de prendre le train jusqu’à Cascais et ensuite le bus. Ou bien comme nous de louer une voiture à l’aéroport. Cela vous permettra de vous déplacer facilement sur les autres lieux à voir du coin et d’être libres de vos mouvements. Sinon sachez que depuis le centre, il vous faudra emprunter l’A5 et ensuite la N9-1 durant environ 35 minutes.

Une arche naturelle ou creux dans la roche

Tandis que nous arrivons, le soleil se met à luire de plus en plus. Néanmoins pas assez pour nous éblouir et qu’on loupe les horodateurs qui se trouvent tout le long du parking du site. Étant hors saison il semble de bon ton de ne pas payer, nous ne voyons personne le faire.

En conséquence nous nous rendons au sommet d’une pente rocailleuse où se trouvent nos compatriotes touristes. En effet, de là la vue sur la Bouche de l’Enfer est imprenable. Cela nous rappelle vaguement l’arche de Gozo, aujourd’hui malheureusement écroulée. Malgré cela, nous ne tombons pas sous le charme des lieux, il semble n’y avoir que cela à voir. Déçus nous reprenons la route en direction d’une plage non loin : la très belle plage do Guincho.

De toute évidence nous étions allés trop vite car nous nous sommes rendus compte plus tard qu’il y avait un autre point de vue, un peu plus loin sur la bouche rocailleuse. Alors si vous êtes de passage dans le coin, n’oubliez pas de poursuivre un peu plus bas, cela semble très joli.

Quelques photos

Il y a des vagues fortes près de Boca do Inferno
Il y a des vagues fortes près de Boca do Inferno
Boca do Inferno vu depuis le haut des rochers
Boca do Inferno vu depuis le haut des rochers

NO COMMENTS

Leave a Reply