Comment se déplacer en Islande ?

Comment se déplacer en Islande ?

0 2297

Conseils pour se déplacer sur l’île

En Islande, dès qu’on arrive à l’aéroport, on doit trouver un moyen de locomotion.

Soit on a été prévoyant et on a loué une voiture, réservé une place dans le bus qui va à Reykjavik, soit on espère qu’il y aura de la place dans ce fameux bus ou on peut prendre un taxi, au sortir de l’aéroport.

Mais, il est à noter que selon ce que vous avez prévu de faire en Islande, et où vous voulez aller, les moyens de transports à choisir ne seront pas les mêmes.

deplacer-islande

Si vous pensez rester uniquement dans et aux alentours de Reykjavik

il n’y a pas besoin de louer une voiture. Il y a des bus qui vous amèneront partout en ville, Reykjavik est très bien desservi à ce point là. Et depuis l’aéroport, vous pouvez prendre un bus Strætó qui vous déposera non loin de votre hébergement ou à la BSI. De plus, comme beaucoup de personnes qui viennent en Islande ne restent que quelques jours, ils ont tout prévu et des bus partant de Reykjavik font la navette tous les jours pour vous amener sur les lieux les plus touristiques du coin : le Cercle d’Or, notamment, mais aussi dans le sud. Il sera nécessaire d’avoir réservé au préalable votre place de bus. Mais il n’y a pas que les bus, il y a aussi le taxi, ou l’auto-stop, qui marche très bien en Islande, et notamment dans ce coin-là et jusqu’à Vik dans le sud. Sur une journée vous pouvez faire du stop depuis Reykjavik et si une voiture va là où vous vouliez, c’est gagné.

Si vous voulez aller plus loin

Pour découvrir par vous même les lieux, sans horaires ni contraintes et pourquoi pas faire le tour de l’île, il vous faudra louer une voiture. Beaucoup de choix de loueurs de voitures, et beaucoup de choix de modèles de voiture. Attention : si vous savez que vous resterez sur la route 1, celle qui fait le tour de l’île, vous pouvez louer une petite voiture. Sauf si c’est en hiver, où un 4X4 est obligatoire. Par contre, si vous voulez découvrir les pistes F, pénétrer dans les terres du milieu de l’île, et aller par exemple au Landmannalaugar, il vous faut obligatoirement un 4X4. Parce qu’avec une petite voiture, l’assurance ne vous couvre pas et parce que c’est dangereux. Les pistes des fois sont aussi bien que la route ou presque mais la plupart du temps, ce n’est pas le cas et lorsque ça se met à monter vers les sommets, comme sur la route qui va à Jöklasel, le 4X4 est votre meilleur allié.

Dans les deux cas, il y a aussi l’auto-stop. En Islande il y a beaucoup d’auto-stoppeurs le long des routes, et si vous vous demandez comment cela marche l’auto-stop là bas : la réponse, c’est « Du tonnerre ! ». Pour faciliter vos chances d’être pris en stop, je vous conseille de vous mettre à un endroit où une voiture peut se garer facilement, de tendre le pouce et de sourire, ça marche à tous les coups. En revanche si vous marchez, bizarrement ça marche moins bien. J’ai pris en auto-stop plusieurs personnes, certaines qui faisaient le tour de l’île uniquement en auto-stop et une autre qui était venue depuis Reykjavik en stop et qui avait visité la journée et là elle rentrait à la capitale. Une vraie bonne idée que le stop ! En plus, comme l’Islande est l’un des pays les plus sûr au monde, il n’y a aucun risque à en faire, que l’on soit un homme ou une femme.

NO COMMENTS

Leave a Reply