Comment se loger en Islande ?

Comment se loger en Islande ?

0 8165

Quel logement choisir en Islande ?

En Islande, selon vos gouts, le temps que vous comptez y séjourner et votre budget, vous aurez le choix des logements (à vrai dire, il y en a pour tous, toutes les bourses et pour tous les gouts ! c’est bien simple). Si vous vous demandez : Comment se loger en Islande ? Voici les informations qu’il vous faut :

 

maison-reykjavik

Hôtels, hôtels Edda (hôtels d’été), chambres d’hôtes (guesthouses et farmhouses pour les fermes), camping, chalets, couchsurfing, auberge de jeunesse, pension chez l’habitant ou dans votre voiture de location aménagée.

Les prix sont élevés selon les zones, et il n’y a pas forcément beaucoup de choix à certains endroits. J’ai adoré dormir en guesthouse, chez l’habitant mais encore plus dans les farmhouses. Petit déjeuner avec produits de la ferme le matin, génial ! allez voir le site de Icelandic Farm Holidays pour les découvrir. Le prix des chambres d’hôtes varie beaucoup, j’ai dormi dans une à 50€ comme dans une à 150€ (alors que la plus chère était loin d’être la mieux mais l’endroit était très touristique).

Pensez à la location d’appartement, sur Booking ou AirBnB, car louer 1 semaine à un endroit vous coutera bien moins cher que de louer à plusieurs endroits pour 1 semaine. Et si votre budget est serré, mais que le camping ne vous dit pas à cause du temps incertain, emportez dans vos bagages votre sac de couchage. Les auberges de jeunesses, pensions et des hôtels acceptent de vous faire payer moins cher, si vous avez votre sac de couchage (chercher Sleeping Bag Accomodation).

Pensez aussi que durant les fêtes de fin d’année, beaucoup d’hôtels ferment leurs portes.

Et un petit conseil, pensez à apporter votre masque de sommeil, noir, avec vous, si vous aimez dormir dans le noir complet. En Islande, pas de volets mais de légers stores ou rideux, plus ou moins opaques selon les logements. Mais pas besoin de boules Quies, sauf peut être en pleine ville, car dans la campagne la nuit, il n’y a aucun bruit (et c’est un régal!).

chambre-guesthouse

 

– Le camping :

c’est le logement le moins cher, mais il n’est pas ouvert toute l’année et selon la météo, cela peut vite devenir embêtant de dormir dehors (vent violent, pluie qui ne s’arrête pas, neige). Mais camper en Islande est très répandu, il y a donc un large choix de campings. Pensez à prendre une tente solide et étanche ! Et notez bien que la camping sauvage est interdit, partout dans l’île, peut importe que vous en ayez vu qui en faisaient.

 

– Pension chez l’habitant :

les habitants, souvent à Reykjavik, proposent une ou plusieurs chambres à louer. Très propres, ayant appartenu à un membre de la famille, l’ambiance est souvent chaleureuse. Les sanitaires sont souvent communs, et le petit déjeuner inclus dans le tarif. Certains vous laissent accès libre à la cuisine, ou juste au frigo, pour faire votre repas.

 

– Auberge de jeunesse :

si vous ne vous sentez pas de camper dehors, l’auberge de jeunesse est le bon compromis. Pensez à prendre votre sac de couchage, ou sinon vous pouvez louer des draps. Lits en dortoir, chambre double ou triple, dans tous les cas l’ambiance y est chaleureuse et les prix vraiment intéressants; de plus on peut en trouver un peu partout sur l’île. Faites attention car beaucoup ferment en hiver, et pensez à réserver très tôt, car c’est un moyen de logement très prisé des touristes qui ne souhaitent pas trop dépenser en logement.

 

– Les hôtels :

chers, peut importe le lieu, difficile de trouver un nuit à moins de 100-150€. Et pour ce tarif là, on est pas certain d’avoir sa douche et wc à soi. Mais l’avantage est qu’il y en a partout. Donc peut importe où vous voulez aller il y en a. Peu charmants de dehors comme de dedans, ils sont propres et les buffets des petits déj (non inclus dans le prix de la chambre) sont copieux, avec produits locaux souvent.

 

– Les hôtels Edda :

ou hôtels d’été. Ce sont en fait des écoles/pensionnat qui accueillent les touristes durant l’été. A la fin des vacances d’été, ils redeviennent des lieux pour accueillir les enfants uniquement. Propre, fonctionnel, sans petit déjeuner inclus, souvent les chambres ont des sanitaires communs. En règle générale, peut importe le lieu, si vous prenez les sanitaires communs, votre note sera bien moins élevée que si vous avez opté pour des sanitaires privés.

 

– Les appartements :

des fois accolés à la maison des propriétaires ou des fois non, ces appartements sont fonctionnels, souvent chaleureux et bien décorés par les propriétaires. Il est la plupart du temps bien plus intéressant de louer un appartement toute une semaine que pour trois ou quatre nuits, car les tarifs à la semaine sont moins cher qu’à la nuitée. Pas besoin de caution, et le gros avantage est que vous pouvez vous préparer vous-même à manger, donc le budget nourriture ne devient pas trop élevé. Ces locations d’appartement se font beaucoup dans la capitale, mais dans l’île il est aussi possible de louer des maisons, pour une, plusieurs nuits ou plusieurs semaines.

 

– Guesthouse :

pas toujours chez l’habitant (voir la pension chez l’habitant pour cela), il y a dans l’île beaucoup de guesthouses (maisons d’hôtes) pour vous accueillir. Entre 1 et 30 chambres par guesthouse, environ, je vous conseille de choisir celles où il y a le moins de chambres proposées, vous aurez ainsi plus de calme et l’attente pour prendre votre douche sera plus courte. Simples, fonctionnelles, plus ou moins bien décorées, elles sont très propres, et les lits sont toujours confortables. Le prix du petit déjeuner est souvent inclus, même si certains le facturent à part, et il y a des produits locaux et faits maison (un régla leurs différents pains et leur marmelade d’orange avec tous ces zestes confits dedans!). De dehors on dirait un peu des maisons-mobil homes, rouges et blanches, et dedans on y trouve des chambres plus ou moins grandes (attention, certaines sont très très étroites, comme des couloirs presque, mais d’autres sotn immenses!). Les prix sont variables, selon le lieu et le mois où vous réservez. Mais réserver une guesthouse à 50€ ne veut pas dire que ce ne sera pas bien. Celle où j’ai dormi pour ce prix là était bien mieux qu’une où j’ai dormi pour 150€ ! tout ça car la seconde se trouvait dans un lieu très touristique.

 

– Farmhouse :

il y a des guesthouses dans des fermes, on les reconnait car elles ont le label Islandic Farm Holidays (voir leur site). Je dirais que c’est exactement la même chose que ce dont je vient de vous parler pour les guesthouses au-dessus, mais qu’en plus vous êtes dans une ferme. Il y a des animaux, certes, mais c’est toujours aussi propre et je n’ai senti aucune odeur de ferme dans l’établissement. De plus, gros point fort : le matin, le petit déjeuner qui est servi contient souvent beaucoup de produits maisons et fabriqués à la ferme.

 

– Les chalets et bungalows :

plus ou moins grands, plus ou moins luxueux, c’est une location intéressante lorsqu’on vient nombreux. Et souvent en plus ils se trouvent dans des lieux avec vue charmante.

 

– Les refuges :

on peu dormir en refuge lorsqu’on fait un trek, ou randonnée, ou aussi si on n’en fait pas. Ils se trouvent dans le centre du pays, et sont une mine d’information précieuse pour tout randonneur. Si vous n’avez pas pensé à réserver, amenez votre tente, vous pourrez camper (pour un prix modique) autour du refuge mais ne pourrez pas bénéficier de ses équipements. N’oubliez pas que le camping sauvage est interdit.

 

petit-dejeuner-guesthouse

 

J’espère que vous y voyez plus clair niveau choix du ou des logements, en Islande. Mais en essayer plusieurs peut être bien aussi, c’est ce que j’ai fais en allant dormir dans un hôtel, des guesthouses, des farmhouses et dans un appartement.

 

->  Pour voir les endroits où j’ai dormi, c’est sur cet article.

->  Pour savoir comment vous déplacer en Islande, vous saurez tout sur cet article.

->  Et pour savoir quand partir en Islande, vous le découvrirez sur cet article.

 

NO COMMENTS

Leave a Reply