Comment se passe un vol long courrier Air France ?

Comment se passe un vol long courrier Air France ?

0

Vous n’avez jamais pris l’avion et vous vous demandez comment se passe un vol long courrier Air France. Après plusieurs années à voyager, je me suis rendue compte que c’est cette compagnie que l’on prend le plus. Que ce soit pour aller en Guadeloupe, au Pérou, à La Réunion, en Martinique ou à l’île Maurice, c’est toujours avec Air France.

Pourquoi choisir de parler d’Air France ?

En effet dans cet article c’est cette compagnie dont je vais le plus parler. Je tiens d’ailleurs à préciser que cet article n’est absolument pas un post sponsorisé mais relate mes propres expériences. J’ai juste décidé de vous en parler car je me suis rendue compte que c’est avec eux qu’on fait le plus de vols. Ceci n’est donc point une ode à cette compagnie mais juste un compte rendu d’expériences passées.

Aucune obligation de passer avec eux pour faire le moindre voyage long courrier, c’est sûr. Mais après comparaisons avec les autres compagnies concurrentes, j’en reviens régulièrement à Air France.

Pourquoi ? car les prix sont souvent très proches les uns des autres et j’apprécie la qualité de leurs vols longs-courriers.

Par exemple, nous étions allés une fois en Guadeloupe avec XL Airways et j’avais trouvé que c’était moins bien qu’Air France, pour un prix presque similaire. Leur principal défaut était de ne pas posséder d’écran privé afin de visionner des films. Il y avait quelques écrans de taille moyenne au plafond, avec le même film pour tous le monde. Autant dire que les 8h de vol sont passées très lentement.

Tout d’abord, avant de prendre l’avion, je me débrouille pour tout rentrer dans mes bagages. 23 kg en soute et 12 kg en cabine, voilà ce qu’il ne faut pas dépasser. Généralement j’essaie d’être bien en-dessous car je sais que je vais ramener des souvenirs et qu’ils risquent d’être lourds. Puis quelques heures avant le départ, je m’enregistre en ligne et hop, direction ensuite l’aéroport.

Vol interne : Bordeaux – Paris

Comme nous partons toujours de Bordeaux, il nous faut prendre la navette. C’est le nom donné à l’avion qui relie l’aéroport de Mérignac à ceux d’Orly et CDG. Cela reste le plus simple pour rejoindre la capitale lorsqu’on a un vol long-courrier, qui part pratiquement toujours de Paris.

Donc avant de prendre le vol long-courrier on prend déjà un vol interne, comme beaucoup de français n’habitant pas la capitale. Environ 1h de vol et des retards lassants et quotidiens au moment du départ.

S’occuper pendant une escale à Paris CDG ou Orly

En général lorsqu’on a une correspondance à Roissy ou Orly, on prend 2h ou 3h max d’escale. Mais c’est si on peut choisir. Car des fois on a du attendre 5h ou plus dans l’aéroport pour prendre notre vol suivant.

Alors on fait du lèche-vitrines, on va manger un bout chez Paul (là où tu te ruines un tout petit peu moins qu’ailleurs) et puis on se lance à la recherche de sièges confortables. Et si on en trouve deux de libres AVEC prises, alors là c’est jackpot. Et si les prises en question fonctionnent alors là on peut pleurer de joie. Eh oui, c’est difficile d’être en escale…

Régulièrement on surveille les panneaux d”affichage pour savoir si notre vol n’a pas de retard ou n’est pas annulé. On passe les contrôles de sécurité, on va aux WC, on regarde les gens courir pour ne pas louper leur vol. Puis vient enfin le moment d’embarquer, et on peut enfin rejoindre notre avion pour les 8h, 11h ou 24h suivantes. Eh oui, un vol long-courrier c’est long. Très long.

Puis on accède à l’intérieur de l’avion par un tunnel. Tout le monde entre donc par le même endroit, qu’il soit à l’avant ou à l’arrière de l’appareil. Ça crée toujours un embouteillage monstre. Mais quand on arrive enfin à nos places, c’est parfait, on a plus qu’à déposer nos valises cabines au-dessus de notre tête et à s’installer.

 

Trucs & astuces à connaître pour les places

-Si on ne paye pas pour choisir sa place alors on sera placé n’importe où, même si on est deux, pas certain d’être à côté. Mais lors de l’enregistrement en ligne, on peut modifier cela et bouger sa place, gratuitement, s’il en reste des disponibles.

-Si vous choisissez de payer une place, prenez là le plus à l’avant possible. Vous serez plus vite assis, plus vite sortis et surtout ce sera moins bruyant qu’à l’arrière (réacteurs).

-Par contre si vous voyagez avec une personne âgée, inutile de payer pour les places côté issues de secours (plus chères encore que les autres car il y a beaucoup d’espaces pour les jambes) car le personnel ne veut pas de personne âgée là. Ils m’ont expliqué qu’il faut que la personne soit capable d’ouvrir la porte en cas de besoin…

-Une autre option est de réserver des places (payantes aussi) par deux. A l’arrière de l’avion se trouvent cinq ou six rangées sur les côtés gauche et droit avec des sièges par deux. Bien plus sympa que les sièges par trois, si vous n’êtes que deux. Mais comme c’est à l’arrière de l’appareil c’est assez bruyant et vous ne sortirez que très longtemps après les autres passagers. Nous avons plusieurs fois opté pour cette option et c’est très sympa. Car c’est vrai que lorsqu’on dort et que la troisième personne nous dérange pour aller aux WC (ou que c’est nous qui la dérangeons pour y aller), c’est assez embêtant.

 

Petites infos en plus

-Le repas principal est servi 1h après le décollage. Peu importe l’heure qu’il est. Les enfants sont servis en premier ainsi que certains régimes alimentaires spéciaux. Un snack est servi 1h avant d’atterrir. En plus ils sont plutôt bons et copieux.

-Ce qui est super sympa c’est que le mini-bar est laissé en accès libre à l’arrière de l’avion durant tout le vol. Eau, jus de fruits, eau gazeuse, sodas et glaçons sont disponibles et des fois il y a même des petits trucs à grignoter.

-Le nombre de films proposés est impressionnant et souvent ils sont très récents. C’est top, ainsi j’ai pu en voir plein que j’aurai été voir au ciné. Parce qu’en général j’en regarde 4 ou 5 sur un vol aller. Du coup le temps passe bien plus vite ainsi. Et le reste du temps on essaie de dormir, on marche dans les allées ou on mange.

Voici par exemple les écrans qu’il y a pour les vols vers les Caraïbes :

Et ceux beaucoup plus modernes, d’un avion plus récent aussi, vers l’Amérique du Sud :

Lorsqu’on a été au Pérou, on a carrément adoré ces grands écrans modernes. C’était vraiment bien plus agréable pour visionner des films durant les nombreuses heures de vol.

 

Comment sont les plateaux-repas dans l’avion ?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les plateaux-repas distribués dans l’avion sont assez bons. Ils sont copieux et il y a du choix.

Sur les vols que vous avons pris il y avait à chaque fois les mêmes biscuits apéritifs, deux petits pains, une mignonnette de planteur, un fromage type camembert et un petit beurre Président. A cela s’ajoute une entrée type salade de lentilles ou de légumes + graines, un plat de type poulet + pâtes et un dessert de type brownie ou tarte aux pommes. Et une petite bouteille d’eau Thonon. L’entrée n’est jamais très bonne mais le reste en général est assez bon.

Il faut aussi ajouter à cela une boisson supplémentaire distribuée en même temps que le plateau : jus de fruits, gaspacho, soda, eau pétillante ou vin blanc ou rouge.

Et pour le snack qui est servi 1h avant l’arrivée, il se compose de 2 petits pains au lait (secs et pas très bons), un jus d’orange (juste immonde), un fromage à tartiner et une boisson chaude (chocolat chaud, thé ou café).

Si on a besoin durant le vol le personnel est toujours présent et attentionné. On les voit régulièrement passer dans les allées, et sinon on peut les appeler en appuyant sur le bouton situé au-dessus de notre tête.

Et puis la descente débute, on ouvre les cache-hublots, on remonte son siège incliné, on ferme sa tablette et on range ses affaires dans les compartiments au-dessus de notre tête. La fin du voyage est proche, enfin on va pouvoir découvrir le pays pour lequel on a fait tant d’heures d’avion. Enfin lorsqu’on se sera reposé…

Arrivée au-dessus de la Guadeloupe, on ne va pas tarder à arriver à Pointe-à-Pitre.

Pour aller plus loin :

NO COMMENTS

Leave a Reply