Trek entre Ouadane et Chinguetti dans le Sahara en Mauritanie

Trek entre Ouadane et Chinguetti dans le Sahara en Mauritanie

J’ai eu la chance en décembre dernier de faire le sublime trek entre Ouadane et Chinguetti.

En plein cœur de la Mauritanie, nous avons durant une semaine pu profiter des paysages sauvages du Désert du Sahara. Non mais sérieux, le Sahara ! Je n’aurais jamais pensé un jour y aller et pourtant, et quelle somptueuse expérience ! ! !Il faut un peu plus de 5 heures pour rejoindre l’aéroport d’Atar en Mauritanie, depuis Paris. A l’arrivée c’est déjà le dépaysement. On t’interroge, on te prend la température et on te questionne à nouveau. Puis dans le hall des arrivées qui mesure environ 40 m carrés, il y a des vendeurs en tout genre et le sable qui rentre déjà à moitié à l’intérieur. J’achète un chèche pour me protéger du soleil et de la poussière.

Dehors les gros pick-up Hilux nous attendent pour nous amener au campement touareg. Et l’aventure en Mauritanie peut débuter. Si tu n’aimes pas croiser une horde de touristes tous les mètres, alors viens ici. Impression de dépaysement plus que garantie. C’est beau, c’est calme, c’est sauvage, les gens sont adorables et la nourriture est un régal. De plus Chinguetti est un adorable village plein de charme.

Au programme de ce trek proposé par plusieurs agences : nuits en tentes, journée de marche, plats locaux préparés par les touaregs, rituel des 3 thés à chaque repas et beaucoup de chaleur humaine. Les longues soirées passées près du feu à écouter les récits de nos hôtes, les chameaux dans la lumière du levant ou encore le pain frais cuit dans le sable.

La nuit il fait glacial, le matin on est en doudoune et le sable est tellement frais sous nos pas. Jusqu’à 12h environ il fait très bon, le soleil est agréable. Puis à partir de 13h environ, il commence vraiment à devenir de plus en plus lourd et il fait extrêmement chaud. Je savais le désert plein de contrastes, mais le vivre est une autre chose encore.

J’étais tombée amoureuse du désert de Jordanie et de celui de Judée, en Israël. Mais celui-là a quelque chose de très spécial en plus. On pourrait croire qu’il n’y a que du sable à perte de vue et pas de vie. Mais c’est tout l’inverse. Beaucoup de végétation et une faune discrète mais bien présente, en témoignent les nombreuses traces de pas dans le sable. Durant cette semaine magique, nous en avons pris plein les yeux ! jugez par vous-même !

Je n’apprécie pas vraiment le sable lorsqu’on va au Cap Ferret. Il rentre dans les chaussures et il y en a dans les chaussettes durant plusieurs lavages. Et puis ça fait des ampoules, tout ça quoi.

Mais cela ne m’a pas empêché d’aller dans le fameux Désert du Sahara. Car ce serait dommage je trouve de ne pas aller dans un endroit uniquement à cause d’une chose que l’on aime moyennement. Et puis vous savez quoi ? ce voyage m’a réconcilié avec le sable en plus ! alors foncez, prenez vos plus belles sandales de randonnée et des soquettes fines et allez-y! C’est incroyable comme c’est beau ! Je ne rêve que d’une chose : y retourner pour découvrir une autre partie de cet incroyable pays.

Pour aller plus loin :

NO COMMENTS

Leave a Reply